L’art de passer une entrevue : 5 questions à poser

Charles Reny CRHA Directeur principal, Humani TI recherche de talents

L’entrevue est un art autant qu’une science. Partant du fait que chaque individu est unique, chaque entrevue est également unique. Le chemin qui sera emprunté lors de vos rencontres sera donc différent, et forcément, vos questions et les réponses seront différentes. Néanmoins, vous devrez suivre un certain canevas et couvrir certaines questions techniques. De manière générale, j’essaye de passer à travers le modus operandi suivant :

Après avoir fait les introductions d’usage, je tente de mettre mon interlocuteur à l’aise en débutant la rencontre avec des sujets légers qui permettent à celui-ci de se “détendre”. Ne pas oublier que le niveau de stress de votre invité peut être énorme. 

Question 1 : Je débute toujours en proposant à mon interlocuteur de me raconter son histoire depuis le début de sa carrière, de m’exposer son parcours. Bien souvent, la glace se casse ainsi assez rapidement. 

Question 2 : Je pose parfois une ou deux questions étranges. Les réactions sont très révélatrices de la personnalité. Cela permet de voir la capacité du candidat à gérer le second degré, son sens de l’humour et sa réaction à l’impromptu. 

Question 3 : “Expliquer la différence”. Je demande une explication sur la différence entre une chose et une autre inscrite dans le CV. Par exemple en Technologie: Quelle est la différence entre une technologie et une autre? Pour un comptable, la différence entre un “CPA” et un “CMA”. Cela permet de voir l’organisation des idées, la capacité à conceptualiser, vulgariser, synthétiser et de valider les connaissances du candidat. N’hésitez pas à poser une question qui vous semble stupide. Vous verrez si votre interlocuteur est impatient, condescendant, empathique, didactique, drôle ou rigide (voir bonus 1 à la fin du texte).

Question 4 : “Qu’est-ce qui vous a amené à …faire telles études…suivre tel parcours… travailler pour telle compagnie”. Cette question, comme la précédente, permet de vérifier la qualité de la communication orale et la capacité d’introspection. La question 4 est parfois celle qui tue. Exemple de réponse reçue : “je voulais faire un maximum d’argent”.    

Question 5 : Mises en situation: “Je me retrouve à souper à la même table que votre ancien patron (collègue, employé selon le contexte). Je lui dis: J’ai rencontré XYZ cette semaine, comment était -il au travail? Que pensez-vous qu’il va me dire de vous après 3 ou 4 verres de vin? CURIEUSEMENT, la réponse est souvent très juste. Il est assez amusant de vérifier les références par la suite et de réentendre les mêmes mots de la bouche de la personne (en présumant qu’elle n’a pas pris 4 verres de vin!) 

Aucun texte alternatif pour cette image

Bonus 1 : Je m’inspire parfois de l’inspecteur Colombo qui enquêtait sur divers crimes en posant toutes sortes de questions stupides au présumé meurtrier. Comme il avait l’air de ne rien comprendre, le meurtrier baissait sa garde et donnait des réponses à chaque fois. Au final, le meurtrier était démasqué à tout coup. J’utilise parfois cette technique à divers niveaux que j’adapte en fonction du candidat. Cela permet de baisser sa garde et de connaître son niveau de connaissance sur un sujet que je demande bêtement de m’expliquer. Ainsi, parfois, je teste la résistance à l’ambiguïté. C’est franchement très révélateur. Et très formateur! 

Bonus 2 : L’humour. J’essaye parfois de mettre une touche d’humour afin de détendre l’atmosphère. Lorsque le candidat est très nerveux, l’humour défait bien des barrières. Il faut cependant savoir éviter tout ce qui pourrait être mal perçu d’une manière ou d’une autre. AUCUN sujet politique, religieux ou personnel.  

Aucun texte alternatif pour cette image

Bonus 3 : Faire une entrevue est un voyage à l’intérieur de l’individu. Il vous ouvre son monde, pas beaucoup, un peu ou énormément. Il y a autant de réalités que d’individus et les vies sont riches de réalisations, de visions et d’enseignement philosophiques même. À vous de les découvrir!

Charles Reny est directeur principal chez HUMANI TI – Talent & Innovation, firme spécialisée dans le recrutement de gestionnaires et de professionnels. Il possède plus de trente années dédiées à la recherche de talent, ce qui lui a permis de développer un vaste réseau de contacts.

Aucun texte alternatif pour cette image

Les commentaires sont fermés.

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :