Validation d’antécédents :

une nouvelle niche pour des décisions d’affaires plus éclairées.

Charles Reny

Les systèmes basés sur l’IA et l’apprentissage automatique réussiront-il à remplacer le processus de recherche (par exemple, Google ou similaire) fait manuellement sur les empreintes publiques des candidats?

 “Le PDG s’excuse après la découverte de son CV bidon

Scott Thompson, PDG de Yahoo! aurait falsifié son CV et mentionné des diplômes imaginaires. Une situation critique pour l’homme qui pourrait être fortement poussé vers la sortie.”

Effectuer une recherche en ligne sur un candidat peut prendre 60 minutes. Parfois davantage, si on veut creuser et valider. Valital Technologies, une jeune entreprise basée à Montréal, œuvre dans le domaine de la recherche et développement en intelligence artificielle. Elle collabore actuellement avec une équipe de chercheurs de l’Université de Montréal dans le cadre de son partenariat avec IVADO sur un projet de plateforme d’intelligence artificielle qui a pour but d’améliorer cette partie du processus de recrutement. Grâce aux technologies associées à l’apprentissage profond, le projet vise à valider en temps réel les informations publiques en ligne et les expériences de travail antérieur des candidats. 

Des chercheurs de l’Université de Montréal collaborent avec Valital  

Une question de temps et de crédibilité

« Licencié pour faute grave pour avoir menti sur son CV »

Cette technologie permettra non seulement aux professionnels RH de gagner en productivité, car elle prendra en charge une activité hautement chronophage et parfois ennuyeuse, mais elle permettra aussi aux décideurs d’être plus efficaces dans leur prise de décision, car les informations fournies permettront de faire un choix plus éclairé et d’éviter des situations fâcheuses, comme par exemple celle vécue par la Ville de Québec lors de l’embauche de Clotaire Rapaille en 2010.

Pour la petite histoire, monsieur Rapaille avait été embauché par la Ville de Québec pour revoir l’image de la Ville. Un journaliste du journal Le Soleil décide de faire quelques vérifications supplémentaires… Pendant 10 jours, le journaliste a vérifié tous les détails de la biographie et a ainsi découvert que, selon le contexte, M. Rapaille ne revendiquait pas le même doctorat (anthropologie médicale ou psychologie sociale). Il a aussi découvert que M. Rapaille n’a pas travaillé à refaire l’image de villes comme Dubaï, Singapour ou Venise. Pire : il a déclaré avoir travaillé pour le gouvernement français de Pompidou alors que ce dernier est décédé en 1974, et que sa compagnie a été créée en… 1976!

Des exemples comme ceux-ci, nous pouvons en trouver des milliers, surtout en période de campagne électorale! Avec l’IA, l’automatisation des références peut se faire en quelques secondes. Aujourd’hui, la productivité prend une nouvelle dimension grâce à une panoplie de nouvelles applications. Faire la différence en RH, augmenter sa productivité de manière significative, faire exécuter le travail monotone par un “robot”, tout cela sera bientôt possible, notamment dans le domaine de la recherche de références de candidats.

Les défis de Valital: l’IA au service de l’humain

La jeune entreprise a comme premier défi d’attirer les meilleurs talents en intelligence artificielle. Pour y parvenir, elle doit se démarquer afin d’intéresser les meilleurs chercheurs et ingénieurs dans ce domaine. Le second défi sera de rendre le produit viable et conforme aux attentes d’un marché en pleine effervescence. Pour cela, il faut se faire connaître sur le marché hautement concurrentiel de l’emploi en IA et s’entourer de partenaires qui s’allient à leur mission.

HUMANI TI, partenaire de Valital

Consciente du potentiel incroyable de ce projet, HUMANI TI – Talent & Innovation a immédiatement accepté de relever cet important défi et travaille à élargir leur équipe d’ingénieurs passionnés par l’apprentissage automatique et approfondi, l’analyse de données, le NLP (traitement automatique du langage) et l’intelligence artificielle. 

Nous voyons dans ce défi une occasion unique de se joindre à un projet brillant et d’en être l’un des instigateurs, une belle opportunité pour une personne qui aimerait imprimer sa marque et influencer en tant que leader.

Alors si vous êtes un ingénieur logiciel full stack prêt à prendre un projet IA et ayant des capacités de leader afin de faire grandir l’équipe sous sa responsabilité, nous voulons absolument entendre parler de vous! 

Si vous souhaitez en apprendre davantage sur les postes chez Valital, veuillez communiquer avec Sylvain Bélanger :  

sbelanger@humani-ti.com ou www.linkedin.com/in/sylvainbelanger/

Les commentaires sont fermés.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :